Cabo Verde, no stress

Dans ce pays où l’on chante la douceur de vivre, «no stress» en est le refrain. A l’aube d’un succès touristique, le Cap-Vert est un archipel préservé de dix îles baignant dans l’océan Atlantique, embrassant la côte du Sénégal. Ici, les cultures s’entrecroisent pour mieux se sublimer. Les visages sont métissés, issus du fabuleux mélange du monde entier. J’embarque pour Boa Vista, Sal, et Fogo, trois terres aux beautés particulières et aux habitants si attachants.. Si le Cap-Vert connait des épreuves à surmonter, il peut compter sur le soleil qui réchauffe chaque jour un peu plus les cœurs et les corps… 


BOA VISTA, LA BELLE DES DUNES

IMG_9996   ©Emilie Fischer

Sur cette petite île aux 55 kilomètres de plages, l’immensité submerge le visiteur. Désertique et aride, Boa Vista est idéale pour l’aventure. Le quad est un excellent moyen de découvrir ses plus beaux endroits, comme la plage de Santa Monica. J’ai passé 2h30 à rouler dans ces dunes de sable fin dont le vent façonne de nouveaux visages à l’infini. Le lendemain, je rejoins en 4X4 le Desert de Viana. Ici, quelques commerçants vendent des souvenirs, à même le sol. Cap ensuite sur Rabil, petite ville animée, où les maisons colorées se donnent des allures caribéennes. Je pousse la porte d’un potier. La voix chaude de Césaria Evora en fond sonore, et deux artisans bien installés, façonnent à la main la terre. Route ensuite vers Sal Rei, la capitale qui accueille notamment le « Mercado Municipal », là où la vie bat son plein. A midi je déjeune au Morabeza beach club, un établissement branché, les pieds dans l’eau. Enfin, plus au nord , la plage de Boa Esperança expose l’épave d’un bateau agricole espagnol. Sa carcasse rouillée témoigne du temps qui passe, vague après vague, depuis 1968. Boa Vista est une île fascinante.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


SAL, LA JOYEUSE

 ©Emilie Fischer

Sur la plus ancienne île du Cap-Vert, tout est plat et l’horizon semble même fondre dans l’eau turquoise. Au Port de pêche de Santa Maria, ça papote à-tout-va. On pèse la marchandise, on achète, on vend… la petite ville est très ouverte au tourisme. Ses commerçants sont fiers de vous faire visiter leur boutiques, on y trouve de tout, bijoux africains, musique cap-verdienne… ( Ecoutez l’artiste Mayra Andrade…une petite merveille : lire « Mayra Andrade, un coeur enraciné, une âme voyageuse » ).  Dans ces ruelles, je croise des personnages étonnants comme ce collectionneur de cartes postales du monde entier  « Chaque personne qui passe ici m’en envoie une ! »  ou ces écoliers aux uniformes parfaits qui jouent et rient le temps d’une récréation. Le soir, je dîne au restaurant de l’hôtel Odjo d’Agua, sur sa terrasse en bord de mer où seul le bruit des vagues ose troubler le silence de cette douce nuit face au port. Un lieu magique. Sal est joyeuse et pleine de surprises.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


FOGO, LA VERTIGINEUSE

IMG_0684 ©Emilie Fischer

Elle est une île au paysage rocailleux, presque lunaire. C’est ici que se trouve le point culminant, Pico do Fogo à 2829 mètres. Le 23 novembre 2014, 19 ans après sa dernière éruption, le volcan s’est réveillé, balayant tout sur son passage: parc National, zones agricoles, école, hôtel… les 850 habitants ont été évacués.  En 2012, j’ai visité le village de Chã Das Caldeiras au cœur du cratère. La route sinueuse menait aux hauteurs, dévoilant un panorama d’exception. L’environnement révélait ses miracles, comme la Vierge Marie qui dessinait son profil sur le versant, une apparition… Fogo produisait son propre vin et ses liqueurs :  «El Vinho do Fogo» Des vignes poussaient sur le volcan. C’est dans une auberge, la Pousada Pedra Brabo (aujourd’hui détruite) que j’ai dégusté la fameuse « Cachupa », spécialité de l’archipel. Aujourd’hui tout est à reconstruire. Mais la catastrophe n’est qu’une parenthèse dans la vie de Fogo. Ses habitants regardent vers l’avenir avec le courage qui les caractérise. A l’image de ces enfants du volcan qui, armés de leur sourire, venaient à votre rencontre pour  vendre leur figurines en lave. Ces échanges et ces regards bouleversants restent gravés, encore aujourd’hui, dans ma mémoire. Pensez à eux lors de votre visite. Fogo la vertigineuse, fait partie des endroits les plus merveilleux du Cap-Vert…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Cap-Vert est une terre à visiter, à découvrir & à soutenir…


BONNES ADRESSES: 

Transport entre les îles : avions Cabo Verde Express www.caboverdeexpress.com/fr

BOA VISTA:

Hébergements:  Riu Touareg et Riu Karamboa  www.riu.com/fr/Paises/cap-vert/boa-vista Restauration: Morabeza Beach Bar & Lounge Restaurant à Joao Questao www.facebook.com/morabeza.boavista / Loisirs : QuadZone: www.quadzone-boavista.com

SAL : Hébergement: Riu Garopa et Riu Funana  http://www.riu.com/fr/Paises/cap-vert/ile-de-sal  Odjo d’Agua (40 chambres) odjodagua-hotel.com, restaurant hôtel de charme, les pieds dans l’eau. L’établissement est une ancienne fabrique de thon. L’ambiance est typique, et manger sur la terrasse, vue sur la mer, est un régal…Les hôtels RIU sur Boa Vista & Sal sont des complexes récents, des valeurs sûres : très bonne restauration, accueil chaleureux, chambres spacieuses  et activités multiples.

Emilie FISCHER

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s